N° 130, 1989/1   •  Tous citoyens, une ambition
Autrement Vu

Bacheliers de l’an 2000 ?

Olivier Oudet
  • publié en novembre 1989
Index

Index chronologique

1989/1
Texte intégral

L’école achève une nouvelle année de malaise. L’un dit « 80% de bacheliers en France en l’an 2000 ! » ; l’autre parle d’échec scolaire, de 20% d’illettrés en 1988. Tous les parents et les professeurs font le même rêve d’une école où leurs enfants, leurs élèves donneraient le meilleur d’eux-mêmes et où ils apprendraient assez pour avoir un métier.

Bill a 12 ans. L’école n’est plus qu’un mauvais souvenir pour ce jeune garçon pétillant vivant dans un quartier de caravanes de la banlieue nord de Paris. Nous sommes trois jeunes médecins à démarrer une action de promotion de la santé avec les familles de ce quartier. Bill monte avec moi à l’avant du camion qui nous sert de point de rencontre. Il sent que je n’ai pas l’habitude du camion :

Ah ! c’est un Iveco Diesel. Il faut le faire chauffer avant de démarrer. Tire un peu le levier de vitesse vers le haut pour la marche arrière.

- Tu sais conduire, Bill ?

- Arrête-toi ! il y a un STOP.

- Tu lis les panneaux ?

- Non, mais je les connais.

- Et pour les panneaux indiquant la direction comment tu fais ?

- Je connais la route. Mais quand je connais pas, ce serait bien de savoir lire. Si je retourne à l’école, on va encore me prendre pour un imbécile et me mettre avec les petits.

Comme beaucoup de parents et de professeurs, je rêve d’une école fière que Bill et beaucoup d’enfants du quartier sachent déjà conduire une voiture. Cette école là saurait partir de ce que connaissent et désirent ces enfants et leurs parents pour leur apprendre à lire. Je rêve que tous les Bill du quartier soient bacheliers en l’an 2000.

Pour citer cet article Olivier Oudet, « Bacheliers de l’an 2000 ? », Revue Quart Monde, Année 1989, Tous citoyens, une ambition, Autrement Vu, mis à jour le : 09/02/2010,URL : https://www.revue-quartmonde.org:443/4065.