Décalages d’univers

Mathilde Caurier

p. 9-12

References

Bibliographical reference

Mathilde Caurier, « Décalages d’univers », Revue Quart Monde, 253 | 2020/1, 9-12.

Electronic reference

Mathilde Caurier, « Décalages d’univers », Revue Quart Monde [Online], 253 | 2020/1, Online since 01 September 2020, connection on 01 April 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8434

L’auteure s’interroge sur la pertinence des protocoles ou programmes conçus pour aider les jeunes, dénommés « parcours ». Elle analyse, exemples à l’appui, le hiatus entre une certaine réalité projetée par des personnes de milieux privilégiés, ayant eu personnellement des parcours faciles, rédigeant lesdits programmes, et une autre réalité vécue par des jeunes « bénéficiaires » sur le terrain.

Index de mots-clés

Jeunesse

Aurélien est devenu en quelques semaines un invité régulier de la Maison Quart Monde. Quand je l’ai rencontré, il y a un an, il dormait dehors depuis plusieurs jours et prenait ses repas dans un lieu d’accueil de jour. Son regard, fuyant et difficile à fixer, laissait deviner une grande fragilité. Depuis, il a trouvé une solution d’hébergement, il partage un appartement avec un homme d’une soixantaine d’années rencontré par l’intermédiaire d’une association.

Chaque semaine, il reçoit sur son compte en banque vingt euros d’allocations, le reste de son RSA étant géré par une conseillère de la CAF titulaire de sa tutelle. Une fois réglés par cette femme ses frais d’hébergement, ses charges et sa carte de transport, il lui reste donc vingt euros pour financer sa consommation et ses loisirs. Trois euros par jour. Il va sans dire qu’il dépend nécessairement de diverses aides alimentaires proposées par des associations.

Certes, Aurélien est maître de l’emploi du temps de ses journées et du ...

1 Les prénoms ont été modifiés.

2 Revenu de Solidarité Active géré par les conseils départementaux et versé par la Caisse d’allocations familiales.

3 Caisse d’Allocations familiales.

4 Office français de protection des réfugiés, auprès duquel les réfugiés doivent déposer leur demande d’asile.

Mathilde Caurier

Mathilde Caurier a étudié deux ans en classe préparatoire littéraire, puis a fait un master d’économie sur les politiques publiques. Après une année de service civique au sein du Mouvement ATD Quart Monde à Marseille en 2018-2019, elle est actuellement en dernière année à l’ENS (École Normale Supérieure), et fait un stage de cinq mois au Secrétariat d’État en charge de la protection de l’enfance.

CC BY-NC-ND