Aminata Sow Fall, La grève des Battu

Ed. Le Serpent à Plumes, coll. Motifs, 2001, 167 pages

Marie-Hélène Boureau

Bibliographical reference

Aminata Sow Fall, La grève des Battu, Ed. Le Serpent à Plumes, coll. Motifs, 2001, 167 pages

References

Electronic reference

Marie-Hélène Boureau, « Aminata Sow Fall, La grève des Battu », Revue Quart Monde [Online], 195 | 2005/3, Online since 25 May 2020, connection on 29 January 2023. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9363

La ville de Dakar veut attirer les touristes. Pour cela, selon les autorités, il ft sécuriser la ville, la rendre “propre ” et donc en chasser les mendiants qui font fuir ces précieux touristes, sources de richesse et de notoriété.

Kéba-Dabo qui rêve de promotion, est chargé de “procéder aux désencombrements humains ” : il ne faut plus un seul mendiant dans la rue. Ainsi fut fait avec force violence. Les mendiants, écrasés par les humiliations subies, se sont repliés dans un quartier périphérique et décident de se mettre en grève : ils ne vont plus aller mendier en ville.

C’est alors qu’on découvre leur utilité dans la vie sociale : à qui adresser ses prières ? A qui faire ses dons qui doivent amener la réussite ?

Aminata Sow Fall, professeur de lettres, est directrice du Centre africain d’animation et d’échanges culturels à Dakar, et fondatrice directrice des éditions Khoudia. Avec gravité mais aussi humour, elle dénonce dans ce roman les travers des puissants, donne un visage aux éternels humbles de Dakar (et d’ailleurs) et leur rend leur fierté.

Marie-Hélène Boureau

By this author

CC BY-NC-ND