Conseil d’analyse économique, Pauvreté et exclusion

Rapports de Tony Atkinson, Michel Glaude, Jacques Freyssinet, Claude Seibel. Annexes préparées par l’INSEE et Laurent Caussat. La Documentation française, 1998, 139 pages.

Daniel Fayard

Bibliographical reference

Conseil d’analyse économique, Pauvreté et exclusion, La Documentation française, 1998, 139 pages.

References

Electronic reference

Daniel Fayard, « Conseil d’analyse économique, Pauvreté et exclusion », Revue Quart Monde [Online], 169 | 1999/1, Online since 25 May 2020, connection on 27 November 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9371

Le Conseil d’analyse économique (CAE) a été institué en juillet 1997 pour « éclairer les choix du gouvernement en matière économique ». Il est composé d’une quarantaine de membres : la moitié sont des professeurs d’université ou de grande école, les autres sont conseillers scientifiques, directeurs d’études ou de recherches, responsables de services économiques, haut-fonctionnaires. Le CAE examine les questions qui lui sont soumises par le Premier ministre. Parmi celles-ci : la pauvreté et l’exclusion. Le présent ouvrage rend compte des analyses élaborées dans ce cadre sur ce thème :

- La pauvreté et l’exclusion sociale en Europe, par Tony Atkinson, professeur à l’Université d’Oxford.

- La pauvreté, sa mesure et son évolution, par Michel Glaude, directeur des statistiques démographiques et sociales à l’INSEE.

- L’indemnisation du chômage en Europe. Entre l’activation des dépenses pour l’emploi et la garantie de minima sociaux, par Jacques Freyssinet, professeur à l’Université de Paris I et directeur de l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES).

- Le chômage de longue durée et les politiques de l’emploi, par Claude Seibel, directeur de la DARES au ministère de l’Emploi et de la Solidarité.

Ces 4 rapports sont complétés par 2 annexes :

- « Les minima sociaux en France », due à Laurent Caussat (CAE).

- « Les emplois précaires sont-ils un marchepied vers les emplois stables en France ? » due à Laurence Bloch et Marc-Antoine Estrade (INSEE).

Pierre-Alain Muet, qui représente le Premier ministre au CAE, retient 3 conclusions qui se dégagent, selon lui, de ces analyses :

1) L’Etat-Providence est indispensable pour réduire la pauvreté et il est compatible avec un haut niveau de développement. C’est en Europe du Nord où l’Etat-Providence est le plus développé que les taux de pauvreté sont les plus faibles.

2) La réduction du chômage est une condition nécessaire mais non suffisante de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion (cf. la création d’emplois peu rémunérés ou l’exclusion du marché du travail). Pour lutter simultanément contre le chômage et la pauvreté, il faut accompagner les créations d’emplois par une politique ciblée en faveur des publics les plus fragiles (chômeurs de longue durée, travailleurs sans diplôme).

3) Les allocations ciblées sous condition de ressources sont certes la façon la moins coûteuse de lutter contre l’extrême pauvreté, mais elles risquent de créer des situations de trappes de pauvreté ou de trappes à chômage. Pour l’éviter, il faut combiner, avec un salaire minimum, des minima sociaux et un processus de transition de l’assistance à l’emploi qui soit suffisamment rémunérateur pour que l’emploi reste une valeur fondamentale de la société (cf. le maintien transitoire des minimas sociaux lors du retour à l’emploi).

On lira avec intérêt ces analyses d’experts. Leurs points de vue sont certainement à prendre en compte pour éclairer les décideurs politiques. Espérons que le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE), où siègent des représentants des associations concernées, sera en mesure pour sa part de fournir également au gouvernement d’autres analyses et recommandations. Non pas à partir des seules données socio-économiques, comme c’est le cas pour le CAE, mais à partir des réflexions élaborées en partenariat entre responsables politiques, acteurs de terrain et populations éprouvées par la pauvreté et l’exclusion.

Daniel Fayard

By this author

CC BY-NC-ND