Lieve Vanhee, Kim Laporte, Jozef Corveleyn, Précarité et éducation des enfants : la parole aux parents, De la pratique éducative dans les familles défavorisées

Ed. Garant, Louvain, 2001, 391 pages, Avec la collaboration de Piet Fontaine et Ides Nicaise

Brigitte Jaboureck

Bibliographical reference

Lieve Vanhee, Kim Laporte, Jozef Corveleyn, Précarité et éducation des enfants : la parole aux parents, De la pratique éducative dans les familles défavorisées, Ed. Garant, Louvain, 2001, 391 pages, Avec la collaboration de Piet Fontaine et Ides Nicaise

References

Electronic reference

Brigitte Jaboureck, « Lieve Vanhee, Kim Laporte, Jozef Corveleyn, Précarité et éducation des enfants : la parole aux parents, De la pratique éducative dans les familles défavorisées », Revue Quart Monde [Online], 184 | 2002/4, Online since 25 May 2020, connection on 01 October 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/9383

Cette étude a interrogé des parents participant aux activités de trois organisations : Centrum Kauwenberg à Antwerpen, le Club des bébés de Molenbeek et Netwerk à Leuven. Ces trois associations soutiennent - surtout dans le domaine de l’éducation - des personnes et des familles en situation de grande précarité. Elles prennent en compte la famille individuelle, le groupe et l’environnement social (direct et plus large). Une interaction permanente se crée entre les dynamiques générées par les activités proposées. Des rencontres en groupes sont l’activité clé. Les groupes se concentrent sur les compétences de chaque individu et de chaque famille. Ils ne mettent pas l’accent sur les problèmes mais ils cherchent toujours à confirmer l’engagement, les efforts, les forces et les ressources. Ils partent du principe que les parents défavorisés ont un savoir spécifique sur leur situation qui n’a pas encore été suffisamment exploré.

Seuls les membres des groupes qui le souhaitaient ont participé à la recherche. Cette recherche repose sur 77 contacts (entretiens de groupe, observation participative, quelques entretiens individuels). Le dialogue a été établi avec 89 parents : 12 hommes et 77 femmes dont une grande proportion de mères isolées.

Le but est de se concentrer sur les forces, les potentialités ou les ressources de parents et des familles dans le domaine éducatif. Les questions de la recherche ont été formulées ainsi :

1 - Quelles sont dans leur pratique éducative les forces, les potentialités et les difficultés des parents qui vivent en situation de précarité ?

2 - Quelles conditions sont essentielles pour que ces potentialités puissent être renforcées et que les parents puissent mieux gérer les difficultés de façon à maximaliser les possibilités de développement offertes à leurs enfants ?

3 - Comment peut-on éviter autant que possible de devoir recourir au placement forcé, et de quelle manière peut-on organiser un placement pour qu’il soit le moins déstabilisant possible ?

L’étude cite abondamment parents et animateurs des groupes. A partir de ces dires, une analyse très détaillée de toutes les données entant dans l’éducation des enfants est entreprise. Ces parents vivent en milieu très précaire et ont une histoire individuelle pleine de souffrance, de rupture, de solitude et d’abandon. L’analyse ne cache pas les difficultés, la complexité et les contradictions avec lesquelles les parents se débattent. Elle met aussi en valeur les ressources dans lesquelles les parents vont puiser pour donner à leurs enfants une éducation, comprendre les appuis qu’ils trouvent et surtout la signification qu’ils donnent à leurs attitudes et à leurs choix éducatifs.

Cette étude nous permet de plonger avec leurs parents jusque dans le cœur de leurs difficultés, d’avoir l’impression de nous engouffrer, comme eux, dans des impasses. Puis elle nous donne de se laisser éclairer par les voies que les parents trouvent, par leur manière d’apprendre les uns des autres et ainsi de faire fructifier leurs expériences.

CC BY-NC-ND