Calcio sociale, changer le monde en changeant le football

Massimo Vallati and Jean Tonglet

p. 17-20

References

Bibliographical reference

Massimo Vallati and Jean Tonglet, « Calcio sociale, changer le monde en changeant le football », Revue Quart Monde, 270 | 2024/2, 17-20.

Electronic reference

Massimo Vallati and Jean Tonglet, « Calcio sociale, changer le monde en changeant le football », Revue Quart Monde [Online], 270 | 2024/2, Online since 01 December 2024, connection on 24 July 2024. URL : https://www.revue-quartmonde.org/11381

Né dans la périphérie de Rome, Calcio Sociale (le football social) propose une nouvelle vision du sport le plus populaire en Italie et dans le monde. Ce projet, né en 2005, organise des activités favorisant l’inclusion d’enfants et de jeunes en situation de précarité économique, sociale, familiale, à travers une méthodologie sportive particulière.

Propos recueillis et traduits de l’italien par Jean Tonglet.

Jean Tonglet : Où, quand et avec quels objectifs est né Calcio Sociale ?

Massimo Vallati : Partons de notre lieu de naissance, la cité de Corviale, dans la périphérie de Rome. Il faut imaginer, au bout de la ville, un immeuble de 9 étages, de plus d’un kilomètre de longueur – on l’a baptisé Il Serpentone (le grand serpent), construit à la fin des années 1970, et qui a accueilli 10 000 habitants dans 1 200 appartements, la plupart venant de bidonvilles, de logements précaires, relogés là, loin de tout, des commerces, des institutions publiques. Ce quartier périphérique est devenu, comme d’autres ailleurs, un quartier symbole du mal-vivre urbain, de la dégradation, de l’exclusion sociale et de l’abandon. En 2004, j’étais éducateur sportif dans une paroisse et j’assistais très régulièrement à des tournois de football. J’y observais, partout, la même dynamique : un sport marqué par la violence verbale et même physique. Ce climat de violence m’était insupportable et j’ai alors proposé au ...

Massimo Vallati

Né à Rome en 1976, passionné de football, Massimo Vallati travaille au sein de Accoglienza Legalità Spiritualità notamment dans le quartier de Corviale à Rome. Il est à l’origine du projet Calcio sociale qui s’est implanté dans ce quartier avant de s’étendre en d’autres lieux, et dont l’objectif est de développer une nouvelle vision de ce sport.

Jean Tonglet

By this author

CC BY-NC-ND