N° 185, 2003/1   •  Apprendre : le désir et le droit
Dossier

«Apprendre: le désir et le droit»

Jean Tonglet
  • publié en février 2003
Index

Index chronologique

2003/1
Texte intégral

« Les enfants sont nés avec le désir d’apprendre » : ces mots ouvrent la section « Eduquer tous les enfants » du Manifeste du Mouvement mondial en faveur des enfants, suscité par l’Unicef, à l’occasion de la préparation du récent « Sommet mondial des enfants », qui s’est tenu à New York en mai 2002.

C’est sur cette même conviction que s’est fondé en Occident le projet d’une école démocratique, où tous puissent apprendre. Célestin Freinet n’avait pas d’autre question que celle-là : comment susciter le désir d’apprendre ? Anatole France précisant, lui, que « l’art d’enseigner (n’était) rien d’autre que l’art d’éveiller la curiosité naturelle des jeunes esprits dans le but de la satisfaire ensuite ». Ces vingt dernières années en Europe, beaucoup a été tenté en ce sens : développement de la pré-scolarisation, enseignement élémentaire par cycles, zones d’éducation prioritaires, tutorat, « école de la rue »... Tous ces efforts se heurtent à la réalité d’un échec scolaire persistant et cela conduit certains au découragement. A quoi bon, on a tout essayé, serait-on parfois tenté de dire.

Le doute s’insinue : et s’il y avait des enfants qui refusaient d’apprendre ? La question, provocante, méritait d’être creusée. Les circonstances de la vie, la misère en particulier, peuvent-elles aller jusqu’à éteindre ce désir d’apprendre et de grandir ? Peuvent-elles pousser des enfants à s’amputer ainsi d’une dimension essentielle de leur avenir comme un mendiant qui s’amputerait d’une main ou d’un bras pour attirer la pitié ? Pourquoi ce blocage ? Pourquoi ce refus ? A quoi nous provoque-t-il, nous appelle-t-il - que nous soyons parents, enseignants, éducateurs, condisciples de ces enfants ?

Comment éveiller ou réveiller le feu qui dort sous la braise ? Comment vaincre tout ce qui réprime ce désir (« Je suis un idiot, je ne suis pas fait pour apprendre... ») ou tout ce qui le contrarie (« Tu es un idiot, tu n’es pas fait pour apprendre... ») ? A quelle transformation cela doit-il nous conduire, les uns et les autres ?

Dans ce numéro de la revue, nous n’avons pas cherché à faire une évaluation exhaustive, une sorte d’état de l’enseignement en France et en Europe. Cela eut été prétentieux. Plus modestement, nous avons voulu donner la parole à des maîtres, des professeurs, des parents, des enfants, des éducateurs, des animateurs, qui témoignent de leurs expériences, de leurs réussites, des obstacles auxquels ils se sont heurtés. Ils nous démontrent qu’à certaines conditions, il est possible de ne pas renoncer à l’utopie : tous les enfants ont le désir d’apprendre, tous les enfants peuvent apprendre.

Pour citer cet article Jean Tonglet, « «Apprendre: le désir et le droit» », Revue Quart Monde, Année 2003, Apprendre : le désir et le droit, Dossier, mis à jour le : 18/02/2009,URL : https://www.revue-quartmonde.org:443/1860.
Auteur

Jean Tonglet