Quelles solidarités ?

Rédaction de la Revue Quart Monde

p. 57-58

References

Bibliographical reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Quelles solidarités ? », Revue Quart Monde, 181 | 2002/1, 57-58.

Electronic reference

Rédaction de la Revue Quart Monde, « Quelles solidarités ? », Revue Quart Monde [Online], 181 | 2002/1, Online since 05 August 2002, connection on 26 September 2021. URL : https://www.revue-quartmonde.org/2268

Allemagne : Pour les prostituées volontaires

Une loi permettra l’accès des prostituées à la sécurité sociale, si elles exercent de leur plein gré. (…) Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2002 et sera réexaminée dans trois ans. On estime officiellement à 400 000 le nombre de prostituées outre-Rhin. La moitié sont des étrangères. (…) Elles sont exclues de la nouvelle loi, car elles sont supposées contraintes de se prostituer. (La Croix 23/10/01)

Burundi : Enfants et jeunes enrôlés de force

De 330 à 380 écoliers et étudiants ont été kidnappés en moins d’une semaine (…) probablement pour être enrôlés de force.

Vendredi, à 4h du matin, un commando armé fait irruption dans le lycée de Musema (…) Une partie de l’établissement est incendiée. Les rebelles s’enfuient dans la forêt avec leurs captifs, âgés de 13 à 21 ans, tous des garçons. (Libération, 12/11/01)

Canada : Vers une loi pour éliminer la pauvreté…

Le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté a lancé hier, à Québec, une campagne permanente de vigilance citoyenne qui se déroulera, chaque année, le 17 octobre, à l’occasion de la Journée internationale de l’élimination de la pauvreté… Depuis 1998, plus de 215 000 personnes et 1 600 organisations ont adhéré à la démarche entreprise par le Collectif… Le Collectif tiendra un « forum citoyen » qui aura lieu à l’hiver 2002, autour du thème « Se gouverner et se développer autrement. » (Journal de Québec, 16/10/01)

Etats-Unis : Après le 11 septembre le prix d’un homme…

L’avocat Kenneth Feinberg, nommé par Georges W. Bush avait pourtant estimé « avoir trouvé la meilleure formule » pour dédommager les proches des victimes. Feinberg avait institué les règles d’indemnisation en se fondant sur les législations existantes dans la plupart des tribunaux américains et qui calculent les compensations dites « économiques » selon l’âge, le salaire et la taille de la famille du défunt, tout en y ajoutant une compensation dite « non-économique » correspondant à la « perte psychologique. » Le résultat toutefois en a choqué plus d’un. Selon la charte proposée, le veuf d’une femme de ménage avec deux enfants toucherait l’équivalent de 500 000 dollars. La veuve d’un courtier de Wall Street avec deux enfants disposerait, elle, de 4,3 millions de dollars…(…) Face au tumulte, Kenneth Feinberg va recevoir des représentants des familles de victimes… (Libération, 1/1/02)

France : Des petits boulots pour les enfants ?

Jeunes. Le maire UDF d’Amiens propose de légaliser les petits boulots pour les enfants à partir de quatorze ans.

« Je propose le travail des jeunes mineurs à partir de quatorze ans dans la limité, on va dire, de 35 heures par mois. Des petits boulots, le samedi, qui leur permettent d’avoir de l’argent de poche, qui ne leur donnent plus l’excuse d’aller piquer ». (…) « Les belles bagnoles, les belles fringues, les belles chaussures, cela crée des envies, expliquait-t-il, et comme ils n’ont pas l’argent, comme ils sont fils de chômeurs, de érémistes, ils vont se les payer tout simplement à l’étalage. Quelques heures par mois, à partir de quatorze ans, rémunérées au SMIC, ça leur ferait un petit pécule. » (L’Humanité, 26/12/01)

Madagascar : Pénurie d’eau avant dix ans ?

La grande Ile fait partie des dix-sept pays du continent africain qui devraient être en pénurie d’eau aux environs de l’an 2 010, c’est-à-dire avec moins de 1 000 cm3 par habitant et par an ! (Midi, 12/12/01)

Pologne : Non à la liberté de circuler ?

Bruxelles exige de futurs membres de l’Union européenne qu’ils imposent des conditions à l’entrée des ressortissants des pays voisins que sont l’Ukraine, la Biélorussie, la Russie. Plus précisément des visas, délivrés à l’avance, dans les consulats et pas à la frontière. La liberté de circulation, dans cette partie de l’Europe, est l’un des grands acquis de ces dix dernières années. Va-t-il falloir y renoncer pour se conformer à un autre « acquis », celui de l’espace Schengen ? (…) L’amélioration des relations entre la Pologne et l’Ukraine - unies et séparées par un passé parfois très douloureux - est un succès réel auquel on n’entend renoncer ni à Kiev, ni à Varsovie… (Le Monde, 13/12/01)

Russie : Un million d’enfants dans les rues

Ils sont un million de besprizorniki, littéralement d’enfants « sans surveillance » à traîner comme Dima dans les rues de Russie, selon les chiffres officiels qui sont pour la Fondation de l’enfance russe et d’autres organisations non gouvernementales deux fois inférieurs à la réalité. 90 % d’entre eux sont des enfants fugueurs ou abandonnés, un phénomène rarissime à l’époque soviétique et qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans une Russie où plus du tiers de la population est touché par la pauvreté. (La Croix, 26/12/01)

OMS : L’amélioration de la santé

Améliorer la santé publique constitue un levier majeur pour le développement économique. Une augmentation des investissements dans ce domaine de 66 milliards de dollars (72 milliards d’euros) par an permettrait de sauver quelque 8 millions de personnes chaque année et de dégager au moins 360 milliards de dollars (396 milliards d’euros) de gains annuels au bout de quinze ans. C’est ce qui ressort d’un rapport commandité par l’Organisation mondiale de la Santé et publié le 20 décembre 2001. (…) La collaboration Nord-Sud est un des piliers de la mise en œuvre du plan préconisé par les experts de la commission. Ceux-ci recommandent la signature d’un nouveau « pacte de santé » fondé sur la confiance mutuelle et le contrôle des résultats. « Au moment même où le monde intensifie la lutte contre le fléau du terrorisme, il est très important qu’il s’engage en même temps à sauver des millions de vies par des moyens pacifiques, en mettant à profit la science et la technique modernes ainsi que les énormes richesses des pays développés. » (Le Monde, 8/1/02)

CC BY-NC-ND