Stephen Frears, Philomena

Film britannico-americano-français, 2013.

Marie-Hélène Dacos-Burgues and Anne de Maissin

p. 42

References

Bibliographical reference

Marie-Hélène Dacos-Burgues and Anne de Maissin, « Stephen Frears, Philomena », Revue Quart Monde, 234 | 2015/2, 42.

Electronic reference

Marie-Hélène Dacos-Burgues and Anne de Maissin, « Stephen Frears, Philomena », Revue Quart Monde [Online], 234 | 2015/2, Online since 01 December 2015, connection on 27 November 2022. URL : https://www.revue-quartmonde.org/7608

L’histoire débute dans les années 1950 en Irlande.

Comme de nombreuses jeunes filles, Philomena est rejetée de la société parce qu’elle est enceinte. Elle aboutit dans le couvent du Sacré Cœur qui héberge des filles-mères et leurs bébés qui sont nés là.

Philomena travaille dur dans la blanchisserie du couvent, et n’a le droit de voir son fils qu’une heure par jour. Son fils Anthony finit par être adopté par une famille américaine sans qu’elle ait donné son accord. Elle n’en est même pas informée.

Cinquante ans après, Martin, un journaliste anglais de Londres est licencié brutalement de son journal, et il décide d’écrire un article sur cette histoire.

L’action se passe alors dans les années 2000. Il va accompagner pas à pas Philomena dans la recherche de son enfant qui aurait donc dans les cinquante ans. Le film se passe à Londres puis aux États-Unis, avant de revenir en Irlande. Philomena pardonne aux religieuses. Le journaliste dit, lui, qu’il ne faut pas oublier.

Ce film est un des films visionnés par le jury du prix « Agir tous pour la dignité ».

Marie-Hélène Dacos-Burgues

By this author

Anne de Maissin

By this author

CC BY-NC-ND