Enfin pouvoir s’aimer et s’estimer

Marie-Odile Bordeaux Novert

p. 11-15

References

Bibliographical reference

Marie-Odile Bordeaux Novert, « Enfin pouvoir s’aimer et s’estimer », Revue Quart Monde, 254 | 2020/2, 11-15.

Electronic reference

Marie-Odile Bordeaux Novert, « Enfin pouvoir s’aimer et s’estimer », Revue Quart Monde [Online], 254 | 2020/2, Online since 01 December 2020, connection on 16 July 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8776

Interviewées séparément par Marie-Odile Bordeaux Novert, Amélie Kamony et Elda Garcia s’expriment sur ce que signifie ce concept de « temps libre », chacune en fonction de sa culture et de ses expériences.

Le premier mot qui est venu à la réflexion d’Amélie est le mot « vacances ». Ainsi dit-elle :

« Le mot “vacances”, c’est pour les écoliers. Une chose qui reste chez nous consiste à aller pendant quelques temps, pendant les grandes vacances, chez une tante ou chez les oncles… C’est dans l’idée de changer d’air, mais c’est surtout pour garder des liens familiaux avec les cousins, cousines. Quand j’étais enfant, on y allait pour la moitié des vacances. Les enfants participaient alors à la vie de la famille. Si celle-ci travaillait dans les champs, alors les enfants aussi avaient le dos courbé dans les champs, mais pas tout le temps. On ne sentait pas la fatigue car on était pris dans l’ambiance des cousins, on entendait les éclats de rire plutôt que des plaintes. Les soirées partagées avec les autres enfants du village étaient des moments de fête.
Partir en vacances, c’était aussi préparer la rentrée scolaire. À un certain moment, on nous envoyait cueillir le café et les chants rempliss...

1 À Tananarive.

2 Les bibliothèques de rue consistent à introduire le livre, l’art et d’autres outils d’accès au savoir auprès des enfants de milieux défavorisés et

3 La maison de vacances de La Bise, située à Mesnay dans le Jura (France), accueille depuis 40 ans des familles, des personnes seules, les plus en

4 Le tamal (pluriel : tamales) est une papillote d’origine amérindienne préhispanique, généralement cuite à la vapeur, constituée de pâte enveloppée

Marie-Odile Bordeaux Novert

Les trois auteures sont volontaires permanentes d’ATD Quart Monde. Marie-Odile Bordeaux Novert a obtenu en 2008 le diplôme universitaire de hautes études de pratiques sociales avec son mémoire : Du bonheur en situation de malheur. Amélie Kamony a été engagée pendant une longue période dans son pays, Madagascar, et est actuellement en France. Elle a travaillé pendant cinq ans à La Bise, la maison de vacances familiales du Mouvement ATD Quart Monde (Jura, France). Elda Garcia est originaire du Guatemala où elle a eu des missions dans deux villes, la capitale et Esquintla.

By this author

CC BY-NC-ND