Jean-Pierre Vélis, Lettre d’illettrie

Nouvelles d’une contrée récemment redécouverte dans les pays industrialisés, Ed. La Découverte / Unesco, 1990, Paris, 173 pages

Janine Dantan

Bibliographical reference

Jean-Pierre Vélis, Lettre d’illettrie, Nouvelles d’une contrée récemment redécouverte dans les pays industrialisés, Ed. La Découverte / Unesco, Paris, 1990, 173 pages

References

Electronic reference

Janine Dantan, « Jean-Pierre Vélis, Lettre d’illettrie », Revue Quart Monde [Online], 141 | 1991/4, Online since 19 May 2020, connection on 21 September 2020. URL : https://www.revue-quartmonde.org/8929

L’auteur de ce livre, Jean-Pierre Vélis, est un journaliste français spécialiste des questions d’éducation (voir son précédent livre sur ce sujet « La France illettrée » en 1988.) Il a collaboré par ailleurs avec l’Unesco dans le domaine de l’alphabétisation et de l’éducation des adultes.

Sa « Lettre d’illettrie », écrite à la demande de l’Unesco, brosse un tableau alarmant de la progression de l’illettrisme en Europe ; nous savons désormais qu’il affecte aussi les pays industrialisés, même ceux qui jouissent d’un haut niveau de prospérité matérielle.

Il est intéressant d’apprendre qu’« illettrisme » est un terme propre à la France. Il a été forgé par des militants du Mouvement ATD Quart Monde pour bien différencier les illettrés des analphabètes absolus. Il n’a pas d’équivalent dans d’autres langues et correspond a priori au concept d’« analphabétisme fonctionnel. »

Pour contribuer à la prise de conscience de cet « analphabétisme fonctionnel » et susciter les solidarités nécessaires pour lutter contre son développement, l’Unesco a choisi 1990, année internationale de l’alphabétisation, pour présenter au grand public un reportage sur ce phénomène. Ce reportage est le plus objectif des constats : tous les pays d’Europe sont concernés, de même que le Canada et l’Amérique ; une énumération rapide et incisive des faits et des situations dont l’auteur a eu à connaître, nous permet de mesurer l’ampleur du problème et de la tâche à accomplir, soit par les associations de bénévoles, soit aussi par les entreprises.

Pour chaque pays concerné l’auteur fournit des chiffres et énonce les mesures d’alphabétisation en cours ou projetées dans un avenir proche.

L’auteur fait plusieurs fois mention d’ATD au sujet de son action en faveur des illettrés "mettant en évidence les liens entre pauvreté et non-accès au savoir et à la culture." Il reprend à con compte une phrase de B. Couder (p. 116) : "Attention ! Si on fait la confusion permanente entre ceux qui ne savent pas du tout lire et écrire et ceux qui sont à l’autre bout, qui ont seulement des difficultés de lecture, en disant : « c’est le même phénomène », il est clair que la lutte contre l’illettrisme larguera radicalement tous les pauvres."

Janine Dantan

By this author

CC BY-NC-ND