211 | 2009/3Relation cherche médiation

eux qui vivent dans des conditions précaires témoignent que l'exclusion peut être vécue à plusieurs niveaux. La plupart du temps, ils sont effectivement exclus des circuits de participation, de décision, d'échanges culturels ouvrant l’espoir d’une vie meilleure, d’un univers mieux maîtrisé et toujours plus élargi. Mais les effets de la précarité sont également dommageables dans le domaine plus intime des représentations : les personnes ayant une longue et douloureuse expérience de l'exclusion finissent par intégrer les jugements négatifs dont elles sont l'objet, et par se voir elles-mêmes avec les yeux des autres. L'enfermement dans un univers géographique restreint et la peur d’autrui s'organisent et se renforcent. Sans médiateurs créant des ouvertures et des prises de conscience, l'avenir serait chaos, non-sens, violence.